Obtenez votre billet pour le Festival LearningPlanet!

Langue :(Nécessaire)

“Ça n’a aucun sens de construire l’avenir sans ceux qui y vivront.”

LPF-logo-2023

“Ça n’a aucun sens de construire l’avenir sans ceux qui y vivront.” Cette phrase de Déborah Le Bloas, fondatrice de ConfKids, sonne comme une évidence : le Festival LearningPlanet met à l’honneur les initiatives en faveur des enfants et adolescents car ce sont eux “qui vivront dans des modèles que nous devons imaginer avec eux, et non simplement pour eux.”

Depuis 2017, Confkids organise des rencontres-discussions afin de permettre à “la génération née dans les transitions” de décrypter, s’approprier et participer à la resolution des enjeux écologiques, sociétaux et économiques actuels. À travers ces rencontres qui se déploient sur tous les territoires et pour tous les publics à partir de 8 ans, des jeunes de tous horizons peuvent échanger avec les acteurs du changement. 

Dans le cadre du Festival LearningPlanet, Confkids donne rendez-vous aux enfants et adolescents pour 2 matinées de conférence-discussion

Mardi 24 janvier

  • “Les droits de l’enfants” de 9h à 10h
  • “Reconnaître le harcèlement” de 10h30 à 11h30

Jeudi 26 janvier

  • “Les compétences douces” de 9h à 10h
  • “L’école de la Philanthropie” de 10h30 à 11h30

ConfKids souhaite contribuer à ce que chacun puisse, dès le plus jeune âge et à son échelle, construire un monde plus habitable et, pour Déborah Le Bloas, “le partage de connaissances, une grille de lecture du monde fondée sur la co-construction, la valorisation de toutes les compétences et expériences sont au fondement de notre initiative. C’est pourquoi Le Festival LearningPlanet, qui réunit tous les acteurs de l’éducation, représente un point d’orgue dans le calendrier des Confkids”.

Confkids- Avenir

“Ensemble, faisons bouger les lignes !”

Sharon Sofer, la fondatrice en 2015 de Startup For Kids, partage avec la communauté LearningPlanet “la conviction qu’une société plus équitable, plus responsable et durable émergera de nouvelles façons de collaborer et d’appréhender les défis qui attendent nos sociétés.”

Avec Startup For Kids, dit-elle, nous nous engageons pour un numérique inclusif face à l’égalité des genres et la mixité socioculturelle. Concrètement Startup For Kids conçoit et met en œuvre des formats et programmes éducatifs innovants pour les 6-20 ans et les accompagne pour qu’ils deviennent les acteurs engagés du monde de demain face au double défi de la révolution numérique et des enjeux climatiques auxquels ils sont confrontés. 

“Réinventer les manières d’apprendre tout au long de la vie”, c’est le cœur de l’ADN de Startup For Kids depuis 8 ans. Hackathons, ateliers d’intelligence collective, parcours de découverte en adaptive learning, interventions de professionnelles et professionnels, développement des soft-skills, sensibilisation au développement durable permettant d’accroître la créativité, l’autonomie, la curiosité et l’engagement des publics : les programmes imaginés, conçus et opérés par Startup For Kids sont basés sur le “Learning by doing”. 

“Pour œuvrer au quotidien en faveur de la diversité et d’une société plus inclusive, lutter contre les fractures numériques et sociales qui se jouent dès le plus jeune âge, nous sommes convaincus que l’action doit être multiple et se nourrir sans cesse de partages d’expérience avec tout l’éco-système” explique Sharon. “C’est donc naturellement que nous prenons part au  Festival Learning Planet qui réunit les acteurs du changement dans l’éducation venus du monde entier.

Nous sommes des  « DOERS », de ceux qui cherchent à transformer les méthodes, réinventer les approches, individualiser les apprentissages et nous sommes très fiers de participer à cette nouvelle édition du Festival.” 

Dans le cadre du Festival LearningPlanet, des groupes de jeunes de 12 à 16 ans vont faire l’expérience de l’escape game Angèle, opéré par Startup For Kids. 

Le “pitch” : Angèle est une super élève, mais depuis quelque temps, elle n’assiste plus de manière assidue aux cours.. Que lui arrive-t-il ? Cet escape game a pour objectif de sensibiliser les jeunes sur les problématiques de cyber-harcèlement et de cyber-sécurité. À la fin de cet escape game, les jeunes seront capables d’identifier les signes d’un cyber-harcèlement en examinant des indices et en les mettant en lien.

“Faire de nos enfants des individus prêts à relever les défis du XXIème siècle.”

Inscrire les élèves dans une dynamique de projet pour en faire des acteurs de leur développement, de leurs apprentissages et de la société, telle est l’ambition de Bâtisseurs de Possibles, partenaire français du mouvement mondial Design for change (DFC). DFC a vu le jour en 2009 à l’école Riverside d’Ahmedabad, en Inde, afin d’apporter aux enfants les compétences essentielles que sont la collaboration, la pensée critique, la créativité et l’empathie. 

DFC leur permet d’exprimer leurs idées pour un monde meilleur et de les mettre en œuvre par le biais de méthodes de design thinking, synthétisées dans un parcours en quatre étapes : Feel, Imagine, Do, Share (FIDS, que l’on peut traduire par Ressentir, Imaginer, Faire et Partager).

Le mouvement DFC dans lequel s’inscrit Bâtisseurs de Possibles agit parmi les acteurs de la transition éducative à l’échelle mondiale. Adapté au contexte scolaire français par l’association Ecolhuma (ex SynLab), le dispositif Bâtisseurs de Possibles a été récemment repris par le LearningPlanet Institute et fédère aujourd’hui une large communauté de professionnels de l’éducation engagés : enseignants bien sûr mais aussi chefs d’établissement, éducateurs, conseillers pédagogiques, animateurs, documentalistes, psychologues en école…

Bâtisseurs de Possibles est un réseau, un programme d’accompagnement et un ensemble de ressources pédagogiques dont tous les professionnels de l’éducation peuvent se saisir comme outil de médiation pour lancer sa classe “en mode projet” : les élèves deviennent acteurs et les enseignants facilitateurs. 

Le Festival LearningPlanet invite Bâtisseurs de Possibles à participer, le 24 janvier, à la table-ronde “Des élèves en forme” qui abordera les questions de santé mentale et d’éco-anxiété à travers la présence de Christine Lebeau-Bourkache, Enseignante en SEGPA au Collège Paul Bert à Auxerre (89) et ambassadrice du réseau Bâtisseurs de Possibles.

Le 28 janvier, le Festival sera aussi l’occasion pour Noémie Martin, ambassadrice du réseau Bâtisseurs de Possibles et Professeure des écoles à l’école Fondary (Paris, 15ème) de présenter par une courte vidéo le projet mené en classe par ses élèves. Ce sera leur manière de restituer et partager leur solution pour apprendre à prendre soin de soi, des autres et de la planète. En effet, suivant la méthode FIDS, ils auront examiné les problèmes soulevés, choisi celui qu’ils souhaitent chercher à résoudre, rencontré des difficultés, poursuivi leurs investigations jusqu’à imaginer et partager leur projet pour co-construire la société apprenante !

Share this post: