Obtenez votre billet pour le Festival LearningPlanet!

Langue :(Nécessaire)

Notre vision

Le Festival LearningPlanet est un lieu de partage, de création de liens pérennes et de célébration. Comme le dit Ibrahima Guimba Saidou, "c'est une question d'unité (...) C’est la mise en commun de nos ressources et le travail en commun qui doivent nous importer ; il s'agit vraiment d'avoir une seule équipe. Nous n'avons qu'une seule planète : nous devons tous nous attacher à faire de cette planète un endroit où il fait bon vivre". Pour construire cette convergence, pour permettre l'intelligence collective, nous devons nous rassembler et échanger. C'est la première raison d'être du Festival : réunir de plus en plus de pionniers de l'éducation dans un même lieu - physique et virtuel - pour partager des expériences et des idées, multiplier les expérimentations réussies et des méthodes éprouvées, diffuser les apprentissages et les rêves au-delà des frontières. Une fois connectés, les acteurs du changement constituent la colonne vertébrale d'un écosystème mondial de soutien et de collaboration entre les acteurs locaux sur le long terme.

Le festival a également pour ambition de contribuer à forger une nouvelle définition de l'éducation, plus collective : une éducation qui rime moins avec compétition qu’avec collaboration. Les nouveaux récits qui sont partagés lors du LearningPlanet Festival font rayonner notre vision de l'éducation élargie à l'apprentissage tout au long de la vie, aux disciplines non traditionnelles, aux méthodologies alternatives et aux approches expérimentales. L’objectif qui nous rassemble est de transformer les initiatives en systèmes durables, ouverts et disponibles pour tous. Olivier Bréchard le résume ainsi : nous souhaitons "répondre collectivement aux enjeux complexes soulevés par la transition, accompagner les jeunes dans leur engagement et le système éducatif dans sa transformation."

Valerie Hannon l'affirme sans détour : "Nous avons compris que nous sommes en train de saccager notre planète et que nous ne pouvons pas nous épanouir et prospérer au détriment de la planète. Si nous cramons la planète, nous sommes cramés". Le Festival LearningPlanet ainsi que nos plus de 300 partenaires dans le monde agissent en faveur de la transformation en profondeur de l'éducation avec pour visée la paix, la santé et le bien-être, les droits effectifs pour les jeunes, dans le souci de l’inclusion de toutes et tous et et de durabilité pour la planète.

Je remercie du fond du cœur le Learning Planet Institute pour les multiples opportunités que vous m'offrez avec Louise et la confiance que vous nous partagez. C'est très motivant et encapacitant de se sentir soutenu et d'avoir un cadre d'expression réellement libéré. Je vous en suis très reconnaissant.

Hugo Paul
LearningPlanet Festival 2022

Plaisir partagé. Même à distance je trouve que vous arrivez vraiment bien à créer cet esprit d'appartenance. J'adore, et je suis chaud pour continuer à apporter ma pierre à cette fête de l'éducation

Sébastien Martinez
LearningPlanet Festival 2022

L’équipe de ScholaVie tenait à vous remercier pour l’organisation de ce si bel événement, enthousiasmant, dopant et réjouissant. Si heureuse que ScholaVie ait pu y participer !

Laure Reynaud, cofondatrice de ScholaVie, partenaire du Festival LearningPlanet.

En savoir plus sur le Festival

François Taddei

Play Video

Le rêve de la planète apprenante, c'est un rêve dans lequel chacun peut apprendre à relever ses défis personnels, les défis des communautés auxquelles il appartient, mais aussi ceux qui concernent notre planète. C'est un rêve dans lequel on peut apprendre les uns des autres à prendre soin de soi, à prendre soin des autres, à prendre soin de la planète. C'est un rêve dans lequel nous sommes tous invités à construire des solutions, à les documenter, à les partager et à faire en sorte qu'on puisse voir plus loin et relever les défis de notre temps. John Lennon disait qu'il était un rêveur, mais qu'il n'était pas le seul à rêver.

La question, si nous sommes des rêveurs, est de savoir comment trouver des gens qui partagent les mêmes rêves que nous : nous pourrions alors créer des collectifs et commencer à transformer nos rêves en réalité. Nous pourrions parvenir à transformer progressivement notre environnement local ; puis, en nous associant à d'autres, transformer à des échelles toujours plus grandes, et, enfin, transformer le monde.

Y a-t-il des gens qui partagent nos rêves ? Pour le savoir, il faudrait que nous les partagions et qu'une technologie nous dise qu’il y a des gens qui ont des rêves très proches des nôtres. Nous avons la chance que l'équipe de LearningPlanet ( en particulier Jean-Marc Sevin), soit capable de développer une technologie qu'on appelle “GPS de la connaissance” ou “GPS du rêve”. C’est une technologie qui permet de transformer tout texte en vecteur et, dans cet espace vectoriel, de calculer des distances. Par des calculs de proximité, nous pouvons rassembler les gens qui s'intéressent aux mêmes textes ou aux mêmes rêves. Cette technologie est basée sur l'intelligence artificielle, sur Wikipédia, sur l'intelligence collective. Mais aussi sur la volonté de chacun de partager ses rêves et de partager des textes, ou encore de partager des rêves comme ceux qui ont réinventé des alternatives autour du Petit Prince qui serait revenu nous rendre visite.

Nous pouvons co-créer énormément de rêves : si nous les documentons, si nous les partageons, si nous les donnons à cette intelligence artificielle qu'on appelle We learn, l’IA va pouvoir créer ce “GPS des rêves”. Elle pourra savoir où vous vous situez dans l'espace des rêves, où sont les autres, et éventuellement elle pourra vous inviter à retrouver des gens qui sont des co-rêveurs, des gens qui rêvent la même chose que vous et qui vont pouvoir, avec vous, réussir à avoir l'impact que vous souhaitez sur le monde.

Olivier Bréchard

Play Video

Guy Etienne

Play Video

Collège Catts Pressoir - Extrait de #LPF21 - "Les Précurseurs"

Je suis très heureux de partager avec le monde entier un projet qui a hanté notre vie professionnelle. Nous restons convaincus qu'un succès ne prend de la valeur qu'au début de sa globalisation ; sa croissance dépend de l'évaluation de ses impacts sur le développement de la communauté qui l'héberge. Ainsi, trois années avant la crise sanitaire et pour répondre aux fermetures intempestives des écoles dûes aux grandes turbulences politiques qui ne cessent de secouer notre société, nous avons décidé d'intensifier l'utilisation du numérique au Collège Catts Pressoir pour y activer l'enseignement à distance. En effet, nous avons créé notre propre plateforme éducative virtuelle qui a pris sa vitesse de croisière avec l'accélération de la pandémie de covid19, en avril dernier en Haïti.

Malgré la grande satisfaction des parents, des élèves, des enseignants, face aux premiers résultats, nous, nous n’étions pas satisfaits parce que nous avions la conviction que les élèves du collège Catts Pressoir ne devraient pas être les seuls à jouir de leur droit à l'éducation. Ainsi, pour réduire cette inégalité des chances et de concert avec la Direction Départementale d'Éducation du grand sud du pays, nous avons décidé de connecter des classes de Terminale des lycées publics dans le grand sud, des lycées qui généralement sont démunis de matériel pédagogique.

Nous avons donc connecté ces élèves sur la plateforme du collège Catts Pressoir. Je dois préciser que ces lycées reçoivent des jeunes qui sont économiquement démunis mais intellectuellement de grande valeur, valeur malheureusement non exploitée par notre système éducatif. En les connectant, nous avons voulu donner la chance à ses élèves de recevoir la même formation que les nôtres. Un mois plus tard, nous avons évalué l'impact du projet. Notre grande déception fut que, n'ayant pas toujours accès à Internet et, malheureusement, à l'électricité qui est un besoin primaire, 30 à 40% seulement de ces élèves arrivaient à suivre les cours, même quand ceux-ci étaient pré-enregistrés et postés sur la plateforme du Collège. Nous avons donc décidé de créer alors le projet Lycées connectés : au lieu de connecter des élèves individuellement, nous avons connecté les établissements scolaires à la plateforme du Collège. 

Les objectifs : premièrement, permettre aux élèves de suivre les cours et les travaux pratiques réalisés dans nos laboratoires. Deuxièmement, réaliser des séminaires de formation pour les enseignants de ces lycées - parce qu'il faut qu'ils comprennent que l'enseignement à distance nécessite des stratégies pédagogiques totalement différentes de l'enseignement présentiel. Troisièmement, en concevant ce projet, nous voulions, à travers de nouvelles stratégies pédagogiques, orienter des travaux de recherche vers l'exploitation des ressources naturelles de chaque zone de ces lycées. La mise en œuvre de ce projet nécessitant de forts investissements, nous nous sommes alors adressés au secteur économique privé de notre pays, en lui faisant comprendre que le développement durable de notre société dépend de la formation, de l'éducation de qualité qui devrait être accessible à tous les jeunes de notre pays. Nous avons alors reçu de ce secteur privé du matériel qui nous permet de connecter une vingtaine de lycées.

Nous avons inauguré ce projet le 3 octobre dernier lorsqu'une délégation du Collège Catts Pressoir s'est rendue dans la ville de Saint-Jean-du-Sud, située à 400 km de la capitale, pour installer au lycée de Saint-Jean-du-Sud, quatre panneaux solaires de 450 Watts, 4 batteries, un inverteur de 1500 Watts et un téléviseur intelligent capable d'accéder à Internet. Actuellement, le lycée dispose d’un accès Internet par fibre optique qui est fiable, et qui lui permet de télécharger les vidéos des manipulations réalisées au Collège Catts Pressoir. Tandis que l'équipe technique installait le matériel, j'ai eu l'occasion de faire la formation avec le Directeur du lycée, les enseignants de ce lycée ainsi qu’une équipe d'encadrement pédagogique de la zone du grand sud. Mais pour que ce projet soit viable, il nous fallait l'autorisation du Ministère de l'Éducation nationale. Finalement, nous avons reçu une lettre du Directeur général du Ministère qui non seulement a autorisé le projet, mais qui a insisté également sur la pérennisation de ce projet. Le Ministère de l'Éducation souhaite que ce partenariat soit viable et pérenne, quels que soient les dirigeants qui seront au Ministère et quels que soient les dirigeants qui seront au Collège Catts Pressoir. Nous sommes donc heureux de partager avec ces jeunes qui n'avaient pas ces opportunités, nos expertises, nos compétences, et le matériel dont nous disposons au Collège. Et heureux de transformer chacun des jeunes de notre pays en un puissant agent de développement durable.